Conseils pour réussir en affaires dans les pays d’Europe centrale et orientale (PECO)

Avec une croissance constante et un réel progrès économique au cours des trente dernières années, la PECO est considérée comme le théâtre du miracle économique. La transformation de l’industrie et le développement d’entreprises innovantes ont permis la transition vers une économie basée sur la connaissance.

Lorsqu’il y a trente ans, les entreprises d’Europe occidentale se sont implantées à l’Est, les différences linguistiques et culturelles ont entraîné des difficultés de gestion et de communication 1. Celles-ci ont eu un impact négatif sur la coopération 2. Au cours des décennies suivantes, l’Est et l’Ouest se sont rapprochés. Néanmoins les entreprises doivent toujours tenir compte de la diversité culturelle de l’Europe centrale et orientale si elles veulent réussir à se développer dans cette région.

En effet, la connaissance de la culture et des valeurs de la population locale est essentielle pour les partenariats internationaux, surtout lorsqu’il s’agit de coopération virtuelle.

La région PECO, avec ses 121 millions d’habitants, est très hétérogène en termes économiques, sociaux, politiques et institutionnels. Elle se compose de dix-sept pays aux cultures, traditions, valeurs et langues différentes 3. Ces pays d’Europe centrale et orientale ont une histoire riche. Ils ont reconquis pour la plupart leur fragile souveraineté entre 1918 et 2008. Les citoyens sont fiers de leur identité culturelle et apprécient leur autonomie retrouvée. Ils sont profondément attachés à leurs traditions et attendent des étrangers qu’ils les respectent. L’expérience de la perte de souveraineté, de la guerre et du communisme les a rendus plus résistants. Ils ont appris à poursuivre leurs objectifs avec détermination.

Dans la PECO, on fait avant tout confiance à ses proches, les étrangers ne bénéficient que d’une confiance limitée. Par exemple, 66 % des Polonais ne font confiance qu’à leur entourage proche, et seuls 10 % font définitivement confiance aux gens en général. 4 Cela a un impact sur les affaires. Les contacts personnels aident à construire des relations d’affaires durables basées sur la confiance. Les négociations sont chronophages et nécessitent le respect à la fois des formalités et des hiérarchies.

Dans l’échange d’affaires virtuel, il est important de prendre en compte l’hétérogénéité de la région PECO et les particularités des pays qui la composent. Grâce à de la compétence en communication interculturelle, les managers peuvent renforcer la confiance dans leurs équipes et promouvoir l’apprentissage interculturel. Les compétences interculturelles virtuelles peuvent être acquises. Le Certificate of Advanced Studies « Intercultural Management in the Digital Age » vous aide à saisir les opportunités des marchés internationaux et à acquérir un avantage concurrentiel. Pour plus d’informations : www.cas-imda.ch.

1 Lupina-Wegener, Anna A. «Human resource integration in subsidiary mergers and acquisitions: Evidence from Poland.» – Journal of Organizational Change Management 26.2 (2013): 286–304.

2 Uhlenbruck, Klaus, und Julio O. De Castro. «Foreign acquisitions in Central and Eastern Europe: Outcomes of privatization in transitional economies.» – Academy of Management Journal 43.3 (2000): 381–402.

3 https://cee.swiss/

4 https://stat.gov.pl/en/topics/living-conditions/living-conditions/values-and-social-trust-in-poland-folder,8,1.html

Swiss Export Partners

Partenaire principal

Partenaire du réseau