La crise de la Covid-19 exige une évaluation étendue des risques

La propagation mondiale du coronavirus est un cas sans précédent dans l’histoire de l’après-guerre. Elle constitue un défi considérable pour la population mondiale, la politique, les économies nationales ainsi que pour les entreprises. De même, l’industrie d’exportation est fortement concernée. Elle se doit d’identifier rapidement les nouveaux risques régionaux, jusqu’alors inconnus, auxquels les marchés sont exposés.

Outre les variables traditionnelles telles que les données de bilan, les flux de paiements, les faillites et les indicateurs économiques, il convient désormais d’utiliser de nouveaux paramètres. Ceux-ci doivent permettre une plus grande souplesse et une réactivité accrue dans l’évaluation des risques encourus dans les marchés et auprès des partenaires commerciaux qui s’y trouvent. Le comportement des entreprises en matière de paiements, par exemple, fournit de précieuses indications à cet égard.

Le règlement d’une facture dans les délais, les renégociations ou un retard permettent de tirer des conclusions à court terme sur le statut actuel d’une entreprise. Les «pools» de pratiques de paiements des agences de crédit spécialisées fournissent quotidiennement des données actualisées sur la conformité des échéances de paiement des entreprises. Ils offrent également des données globales particulièrement instructives pour les exportateurs au niveau du pays, de la région et de l’industrie. L’évolution des pratiques de paiements, en particulier, représente un signe révélateur pour identifier les risques à un stade initial – que ce soit du côté des ventes ou des fournisseurs.

Les exploitants de pools d’expérience de paiements peuvent en outre les utiliser comme base de données pour la modélisation et l’identification des chaînes d’approvisionnement en interne. Ces informations indiquent au fournisseur de données avec quels types d’entreprises et dans quelles régions il fait généralement affaire. Sur cette base une évaluation des risques des entreprises encore plus différenciée peut être effectuée.

L’importance de la mise à disposition de données dites « souples », fournissant des informations précoces sur les développements pertinents en matière de risques, est de plus en plus élevée. Il s’agit de données non structurées permettant d’évaluer l’état d’esprit, les développements et les tendances à l’aide de modèles de données intelligents. Le volume, l’hétérogénéité et la granularité variable de ces données en provenance de différentes sources requierent un savoir-faire statistique et une technique perfectionnée pour parvenir à des conclusions significatives.

Dans la situation actuelle, l’accent est mis sur la mise en lumière de l’impact du virus dans les différents pays, régions, secteurs et entreprises: Quelles sont les conséquences des restrictions différenciées pour lutter contre la pandémie au niveau national et régional, sur le comportement des consommateurs et les modèles commerciaux des entreprises? Quelles sont les conséquences à court et moyen terme sur les possibilités de vente des exportateurs ?

Il est clair que la prise en compte de critères souples ne rend nullement obsolètes les modèles classiques d’évaluation des risques. Par exemple, une entreprise financièrement stable a toujours plus de chances de sortir de la crise qu’une entreprise qui était déjà en difficulté financière auparavant. L’inclusion de facteurs qui ne pouvaient auparavant être clairement quantifiés et évalués statistiquement doit donc être considérée avant tout comme une extension de l’évaluation classique des risques et également fournir des informations importantes pour les entreprises orientées en particulier vers l’exportation.

Lien vers l’article du blog: Les raisons justifiant une attention particulière du comportement de vos partenaires commerciaux en terme de paiements
https://www.bisnode.ch/wissen/blog/warum-sie-das-zahlungsverhalten-ihrer-geschaeftspartner-jetzt-besonders-im-blick-haben-sollten/

Swiss Export Partners

Partenaire principal