Les chaînes d'approvisionnement dans les "Breaking News" ? Qui aurait pensé en 2019 que les interruptions de la chaîne d'approvisionnement feraient la une des journaux en 2020 ? Et pourtant, la pandémie Covid-19 a probablement été le plus grand événement "cigne noir" depuis la crise financière épique de 2008. Les fabricants et les entreprises ont été immobilisés. Les chaînes de livraison ont vu leur approvisionnement perturbé ou encore interrompu. En effet, les principales matières premières ne pouvaient plus être produites ou distribuées dans les mêmes proportions qu'auparavant. Des pics de demande pour certains produits ont entraîné des goulots d'étranglement dans tous les secteurs. Cela continue de nous affecter. Ce n'est qu'en septembre que Guy Parmelin a fait part de son inquiétude quant à d'éventuelles perturbations dans les chaînes d'approvisionnement pour 2022.

Cependant, en plus des perturbations, la transparence des chaînes d'approvisionnement joue aussi un rôle essentiel pour faire face à des événements imprévus. L'édition actuelle du « Chief Procurement Survey » de Deloitte a révélé que seule une entreprise suisse sur cinq dispose d'une transparence suffisante de ses chaînes d'approvisionnement. Être en mesure d'identifier et d'endiguer les risques au sein de la chaîne d'approvisionnement est primordial, surtout lorsque ceux-ci s'étendent sur des marchés et domaines juridiques différents. Les entreprises suisses doivent donc redoubler d'efforts et rassembler systématiquement davantage d'informations sur leurs fournisseurs de quelque niveau qu’ils soient. Elles pourront ainsi mieux évaluer les risques et les minimiser.

L’importance de la surveillance continue des données 

La surveillance continue consiste à comprendre activement comment le monde évolue et comment les changements affecteront directement ou indirectement les chaînes d'approvisionnement et les entreprises. Comprendre pourquoi une décision antérieure doit être ajustée en fonction de nouvelles connaissances, représente un atout majeur. Il convient de prêter attention à tous les événements même si ceux-ci n’ont pas de rapport direct entre eux. En un mot, voir comment cela peut affecter votre chaîne d'approvisionnement.

Gestion des risques grâce à une analyse pertinente des données

L'innovation technologique est sans doute l'une des forces les plus influentes de ces dernières années (et celle que nous pouvons le mieux contrôler). Alors que la complexité continue de croître, la surveillance joue un rôle de plus en plus important dans l'évaluation des risques. On peut considérer la surveillance (« monitoring ») comme un prisme d'analyse de données avancée, d'apprentissage automatique et d'intelligence artificielle fonctionnant ensemble. Selon la complexité de la chaîne d'approvisionnement surveillée, les modèles analytiques peuvent être aussi universels que détaillés, en fonction des exigences de l'utilisateur. Ces modèles fournissent des informations en temps réel aux niveaux macro et micro sous forme de pronostics, de scores et d'évaluations de base. Un fournisseur, va-t-il cesser ses activités, déposer le bilan ou devenir inactif ? Notre environnement fluctuant exige une analyse basée sur les vulnérabilités potentielles, qu'il s'agisse de « cybermenaces », de défis juridiques ou de problèmes financiers. Presque tous les indicateurs peuvent être identifiés et utilisés comme déclencheurs pour fournir des informations sur des risques potentiels imminents. Car les deux dernières années ont illustré une réalité : Il s’agit d'éviter à tout prix une interruption de la chaîne d'approvisionnement en identifiant à temps les perturbations potentielles tout en minimisant les risques.