Avec une population d'un peu plus de 1,4 milliard d'habitants, l'Inde est aujourd'hui le pays le plus peuplé au monde. La moyenne d'âge (28 ans) reflète une population à la fois, très jeune, ambitieuse et désireuse de croquer la vie à pleine dents. Aujourd'hui, l'Inde est la cinquième économie mondiale et continue de poursuivre une forte croissance. La situation politique est stable. La plus grande démocratie du monde votera au printemps et le gouvernement Modi restera probablement au pouvoir pendant les cinq prochaines années.

L'Inde n'a pas été auparavant un marché prioritaire pour le groupe Kistler. Nous y sommes cependant présents depuis longtemps. Notre société de services et de distribution, dont le siège est à Delhi, possède des bureaux à Chennai, Pune et Faridabad. Fondée en 2010, elle connaît depuis lors une croissance supérieure à la moyenne. Toutefois, comparé à la Chine, le marché indien est encore de moindre importance.

Je voyage régulièrement en Inde depuis près de 20 ans. En 2017, à l'occasion de la visite d'État de la présidente de la Confédération, Doris Leuthard, j'ai eu le privilège de rencontrer, avec la délégation économique suisse, les dirigeants du gouvernement indien ainsi que le Premier ministre Narendra Modi. Je n'avais pas été franchement impressionné par les performances économiques ou encore par le potentiel des marchés. Pourtant, aujourd'hui à l’issue de ma récente visite, j'ai dû revoir mon jugement. L'Inde s'est considérablement développée durant ces dernières années. La Suisse bénéficie toujours d'une perception positive en Inde. L'accord de libre-échange signé le 10 mars entre l’Inde, la Suisse et les autres pays de l'AELE, est de nature à renforcer la position de la Suisse.

L'Inde a gagné en importance, notamment en raison des incertitudes croissantes du marché chinois. L'État investit dans la construction d'infrastructures, le renforcement du secteur industriel et le développement de technologies spécifiques. Avec le projet Chandrayaan 3, l'alunissage réussi de l'été dernier, l'Inde affiche son ambition et se présente ainsi en termes d’économie technologique dans une position très favorable. Le marché indien se révèle donc très attractif pour les entreprises suisses.

« Frugal products instead of overengineered solutions » (Des produits frugaux plutôt que des solutions sophistiquées)

Les coûts ainsi que la pression sur les prix sont à l'ordre du jour en Inde. Il serait erroné de penser que la demande porte sur des produits de faible qualité. Le client indien exige des produits de première qualité, mais s'attend à un niveau de prix modeste. L'ingénierie frugale consiste à proposer des produits à un prix attractif. L'accent est plutôt mis sur des fonctions orientées vers l'application et offrant une réelle utilité. Pas de « nice-to-have », mais une orientation réduite à l'essentiel. C'est pourquoi l'ingénierie et la fabrication au plan local sont indispensables. Ainsi, le label « made in India » prend de plus en plus d'importance, et cela ne concerne pas uniquement les commandes gouvernementales.

La perfectionnisme de l'administration

Les obstacles administratifs font partie du quotidien. L'Inde a perfectionné la gestion et l'administration sur la base du système anglais. L'efficacité ne constitue pas nécessairement la priorité. Le système juridique indien peut parfois conduire les partenaires commerciaux occidentaux au désespoir ! La corruption est certes combattue, mais la lutte contre ce fléau est encore longue. Kistler mise sur une politique de tolérance zéro et un refus systématique dans ce domaine. Cela signifie que des commandes qui pourraient être lucratives sont parfois perdues.

L'industrie automobile et le développement des infrastructures comme marchés de croissance

Deux marchés importants pour le groupe Kistler sont particulièrement prometteurs. Le marché automobile indien est l'un des marchés à la croissance la plus rapide. En effet, l'expansion de la classe moyenne augmente le besoin de véhicules sûrs et toujours plus sophistiqués. Grâce à des applications classiques telles que la sécurité des véhicules et le perfectionnement du moteur à combustion, le groupe Kistler peut répondre aux besoins élevés dans ce domaine. En revanche, les véhicules électriques ne joueront guère de rôle majeur dans les années à venir.

De même, les dépenses importantes en infrastructures stimulent l'économie indienne. L'Inde se porte mieux que d'autres grandes économies. Au début du mois de février, le gouvernement a annoncé un investissement de 134 milliards de US dollars dans des projets d'infrastructure, soit 11 % de plus que l'année précédente. De nouvelles opportunités de marché s'offrent ainsi à de nombreuses entreprises. Le groupe Kistler propose, par exemple, des capteurs pour le secteur de la construction permettant de déterminer l'état structurel des ponts et des bâtiments historiques.

Les relations personnelles sont essentielles

Comprendre l'Inde n’est pas chose facile. Les relations personnelles sont indispensables. Développer un réseau personnel prend du temps. Pour aborder sérieusement le marché indien, il faut faire preuve de persévérance et d'une certaine tolérance à la frustration.

Le tigre du Bengale est l'animal national indien. C'est une bête magnifique, malheureusement menacée d'extinction. J'espère que ce superbe animal survivra.

Je suis aussi convaincu que la croissance économique de l'Inde continuera à progresser. L'objectif du gouvernement indien visant à devenir la troisième plus grande économie mondiale n'est pas irréaliste, même si le chemin pour y parvenir est encore long. Le tigre s'est réveillé, il est temps de percevoir l'Inde et de se positionner sur le marché indien.

https://youtu.be/ut7-rHd8NOM

Le groupe Kistler est le leader mondial dans le développement, la production et la vente de technologies de mesure dynamique. Comme partenaire de développement expérimenté, Kistler permet à ses clients industriels et scientifiques d'optimiser leurs produits et leurs processus. Kistler, dont le siège social est à Winterthur, est une entreprise familiale suisse dirigée par son propriétaire. Depuis plus de 65 ans, elle influence les innovations futures dans de nombreux secteurs grâce à sa technologie unique de capteurs. En 2023, Kistler a réalisé un chiffre d'affaires mondial de 465 millions de francs suisses. Elle dispose d’ environ 2200 collaborateurs répartis sur plus de 60 sites.
Pour en savoir plus: Kistler.com