Reprendre une entreprise au lieu de la créer : une opportunité à saisir !

Les innombrables initiatives et programmes de financement de start-ups peuvent donner l’impression que la création d’entreprises est la seule voie vers l’entrepreneuriat. Or, les statistiques dressent un tableau relativement différent : quelques 40’000 nouvelles entreprises sont créées chaque année, alors que plus de 600’000 entreprises sont déjà établies. Parmi elles, nombreuses sont celles qui recherchent un repreneur, qu’il s’agisse d’un cas de succession ou de restructuration issue de grands groupes.

Par conséquent, celles et ceux qui ne souhaitent pas démarrer de zéro, impliquant le premier développement de produits ou services puis la construction d’une chaîne de valeur, peuvent se tourner vers la reprise d’une entreprise au lieu de la créer. La reprise d’une entreprise solide, ayant déjà fait ses preuves durant ses différents cycles de vie et présentant un potentiel de croissance, représente une véritable voie d’avenir pour l’entrepreneuriat. De plus, l’économie suisse a tout à gagner d’une telle transaction car les emplois, la valeur ajoutée et le savoir-faire existants sont préservés et la place économique suisse se trouve renforcée.

Seules deux successions sur dix se réalisent par des acheteurs internes à l’entreprise (Management Buy-out). Dans quatre cas sur dix, l’entreprise est vendue à des acheteurs externes, financiers ou stratégiques. Il est donc fréquent que de nombreuses entreprises suisses finissent en mains étrangères, augmentant le risque de délocalisation des emplois vers d’autres pays et entrainant en conséquence une perte de valeur ajoutée et de savoir-faire.

Les entreprises ne sont jusqu’à présent que rarement reprises par leurs dirigeant-e-s existant-e-s et cela n’est pas le fait d’un manque de courage ou de compétences. On peut plutôt supposer que racheter une entreprise dépasse les possibilités financières des dirigeant-e-s et que, quand bien même le capital nécessaire était trouvé, les moyens manqueraient pour développer durablement l’entreprise.

Le Private Equity renforce la place économique suisse

Les sociétés suisses de Private Equity, qui se positionnent comme des partenaires financiers à long terme des PME suisses, peuvent jouer un rôle important dans ce domaine. En tant qu’investisseurs actifs, ils siègent au conseil d’administration, apportent leur expérience stratégique et leur réseau, favorisant ainsi le développement durable et la croissance des entreprises en Suisse.

Les « fonds ouverts » – en anglais « Evergreen » – sont très intéressants ; en tant que fonds de placement dont la durée d’investissement est illimitée, ils offrent une vision d’évolution stable et à long terme aux entreprises en reproduisant le cadre actionnarial qui est à la base du succès de nombreuses entreprises en mains familiales. A contrario, les fonds de Private Equity classiques ont une durée d’investissement limitée, typiquement de quatre à six ans, ce qui les oblige à revendre leurs participations à l’échéance du fonds. Les caisses de pension suisses apprécient particulièrement les fonds « Evergreen » pour une raison principale : ils offrent un investissement pérenne dans des PME établies et rentables en tant qu’actionnaire de référence ou majoritaire. Ainsi, d’une part, les caisses de pension qui investissent bénéficient de rendements réguliers à long terme sous forme d’un dividende annuel et, d’autre part, l’actionnariat des entreprises demeure durablement stable.

Un retour en mains suisses pour Condis SA

À titre d’exemple, la société Condis SA, créée en 1903 dans le canton de Fribourg, est leader mondial dans la production et le développement de produits et de solutions haute tension destinés aux infrastructures des services publiques. En 2003, l’entreprise centenaire a été vendue à un groupe américain fabriquant des condensateurs à basse tension. Les synergies n’ayant pas pu être établies à la hauteur espérée, la maison mère a reporté les investissements dans sa filiale suisse jusqu’à finalement décider de la vendre en 2018.

Pour l’équipe de direction basée en Suisse, qui était en partie fidèle à l’entreprise depuis trente ans, Condis devait revenir en mains suisses. Avec l’engagement de la Fondation de placement Renaissance, qui bénéficie d’une grande expérience en matière de financement de successions familiales, la direction de Condis a pu reprendre sa propre société en binôme avec Renaissance. Convaincus de la viabilité future de l’entreprise, les dirigeants ont également choisi d’entrer simultanément dans l’actionnariat.

Cette démarche entrepreneuriale audacieuse de la part de la direction a donné un nouvel élan à l’entreprise. Condis a investi dans la construction d’une nouvelle halle de production sur le site ancestral de Rossens (FR) qui abrite, entre autres, un laboratoire d’expérimentation moderne ouvert aux clients et aux partenaires de recherche. Condis va au-delà de la simple vente des condensateurs à haute tension, puisqu’une unité de services destinée à accompagner les clients dans le maintien et l’entretien de leurs infrastructures a été créée.

De nouvelles opportunités pour les entreprises

Des exemples comme Condis démontrent qu’une direction engagée, soutenue par une société suisse de Private Equity, est capable de perpétuer l’identité, le dynamisme et la tradition de l’entreprise, sans devoir la céder à des investisseurs étrangers. En effet, des solutions internes peuvent être trouvées pour régler une succession d’entreprise et des objectifs de croissance à long terme sont réalisables par le biais d’investissement de fonds « Evergreen ». Les entrepreneurs et propriétaires d’entreprises ont devant eux de nouvelles opportunités pour renforcer leur présence en Suisse et y conserver les droits de propriété.

À propos de Renaissance : Renaissance, fondée en 1997, est l’unique fondation de placement dédiée aux financements directs dans les PME suisses non cotées. Renaissance accompagne les PME suisses dans le financement de leur succession et leur restructuration. En tant qu’actionnaire durable et pérenne, Renaissance apporte une contribution au paysage économique des PME. Les investisseurs de Renaissance sont exclusivement des caisses de pension suisses dont la vision à long terme en fait des partenaires de choix.

Swiss Export Partners

Partenaire principal